Impact de l’asymétrie sur l’intégrité physique des cyclistes

Impact de l’asymétrie sur l’intégrité physique des cyclistes

Le lien entre asymétrie et risques de blessures n’est pas trivial en science du sport.

 

Beaucoup d’études se sont penchées sur cet aspect et dans de nombreux domaines. Des travaux (Carpes et al. 2010, Nielsen et al. 2014, Pouliquen et al. 2018) ont montré l’existence, quasi systématique, d’une asymétrie bilatérale en cyclisme. Cependant, le lien avec l’apparition de blessures reste difficile à caractériser car ce phénomène peut être multiparamétrique. Dans un contexte de performance, les charges d’entrainement importantes induisent un grand nombre de répétitions avec des chargements conséquents sur les structures musculosquelettiques. De ce constat, on peut imaginer que des différences bilatérales même minimes peuvent générer des effets biomécaniques délétères sur l’organisme. La littérature en course à pied est très fournie sur le sujet (Zifchock et al. 2006, Ciacci et al. 2013, Radzak et al. 2017) et il est montré que l’asymétrie peut amener à utiliser préférentiellement, de manière répétée et prolongée, un côté en dehors d’une gamme de fonctionnement acceptable. Nous pouvons alors supposer qu’un cycliste générant une asymétrie importante présente à terme, un risque de blessure.

L’impact de la fatigue n’est pas non plus à négliger, en effet, la littérature suggère l’intérêt d’analyser les différences bilatérales au cours d’exercice exhaustif. Zifchock et al. 2006 évoquent que ce paramètre est un facteur pouvant augmenter l’asymétrie et exacerber le risque de blessure chez des populations à risque. Carpes et al. 2010, dans leur revue de littérature sur l’asymétrie en course à pied et cyclisme, soulignent que le lien entre asymétrie et blessure doit faire partie des priorités sur la recherche en cyclisme. Pour le moment, une grande partie des travaux aborde la question entre l’asymétrie anatomique (figure 1) principalement sur la longueur de jambes et les risques de blessure.

asymétrie cycliste

Figure 1 : Asymétrie anatomique et effet domino du pied valgus/varus

 

Il est admis qu’une différence de longueur de jambes peut générer diverses blessures telles que des douleurs lombaires (Giles et al. 1981), de hanches (Brunet et al. 1990), de genoux (Farrell et al. 2003). De manière générale, les inégalités anatomiques, incluant la différence de longueur de jambes, peuvent engendrer une compensation liée à la bascule du bassin du côté de la jambe la plus courte (Macdermid et al. 2015). Cette stratégie peut induire des différences bilatérales fonctionnelles perçues au niveau des membres inférieurs (articulations de la hanche, du genou, et de la cheville), voire même au niveau des membres supérieurs (torse et bras). De ce fait, dans le but de réduire le risque de blessures, des ajustements matériels (longueur de manivelles, réglage des cales, orthèses, etc.) permettent de compenser ces différences anatomiques bilatérales et notamment les inégalités de longueur de jambes (Millour et al. 2016, Macdermid et al. 2015).

Pour le moment aucun consensus n’est trouvé et la disparité des résultats présentés dans la littérature témoigne de la difficulté à faire le lien entre asymétrie et risque traumatique. Une amélioration des connaissances dans ce domaine pourrait résider dans l’analyse et le suivi de cohortes de cyclistes présentant des pathologies spécifiques. Cyclistes dont on aurait au préalable quantifier l’asymétrie bilatérale au travers d’analyses biomécaniques.

Chez OD Cycling cette problématique est au cœur de notre ADN. Notre approche transversale de l’ergonomie cycliste permet de trouver la solution la plus individualisée et adaptée à proposer aux patients : semelles orthopédiques, entretoise sous les cales, manivelles asymétriques. De plus, nous proposons des conseils sur la technique de pédalage et sur le renforcement musculaire avec nos spécialistes afin d’optimiser votre « coup de pédale ». N’hésitez pas à solliciter l’équipe d’OD Cycling si vous avez des questions.

Prendre rdv en ligne sur Doctolib 

 

 

Références :

Brunet, M., Cook, S., Brinker, M. et Dickinson, J. A survey of running injuries in 1505 competitive and recreational runners. Journal of Sports Medicine & Physical Fitness, vol. 30, pages 307-315, 1990

Carpes, F. et Mota C.B. On the bilateral asymmetry during running and cycling – A review considering leg preference. Physical Therapy in Sport, vol. 11, pages 136-142, 2010

Ciacci, S., Michele, R. D., Fantozzi, S. et Merni, F. Assessment of kinematic asymmetry for reduction of hamstring injury risk. International Journal of Athletic Therapy & Training, vol. 18, pages 18-23, 2013

Farrell, K.C., Reisinger, K.D. et Tillman, M.D. Force and repetition in cycling: possible implications for iliotibial band friction syndrome. The Knee, vol. 10, pages 103-109, 2003.

Giles, L., et Taylor, J. Low-back pain associated with length inequality. Spine, vol. 6, pages 510-521, 1981

Macdermid, P. et Mann, M. An integrated analysis of leg length differences and the effect of correctional techniques on stroke mechanics and performance indicators in competitive cyclists. Sports and Exercise Medicine, vol. 2, pages 14-21, 2015

Millour, G., Retali, M., Brunet, E., Nicolas, G., Grappe, F., Bouillod, A. et Bideau, N. Preliminary study: the effect of biomechanical foot orthotics in bilateral pedalling asymmetry in three cyclists affected by an anatomic asymmetry. In 3rd World Congress of Cycling Science, 29 and 30 July 2016, Caen, 2016.

Nielsen, R., Buist, I., Parner, E., Nohr, E., Sørensen, H., Lind, M. et Rasmussen, S. Foot pronation is not associated with increased injury risk in novice runners wearing a neutral shoe: a 1-year prospective cohort study. British Journal of Sports Medicine, vol. 48, pages 440-447, 2014

Pouliquen C., Nicolas G., Bideau B., Garo, G., Megret A., Delamarche P., Bideau N. Spatiotemporal analysis of 3D kinematic asymmetry in professional cycling during an incremental test to exhaustion. Journal of Sports Sciences pages, vol. 36, pages 1-9, 2018

Radzak, K., Putnam, A., Tamura, K., Hetzler, R., et Stickley, C. Asymmetry between lower limbs during rested and fatigued state running gait in healthy individuals. Gait & Posture, vol. 51, pages 268-274, 2017

Zifchock, R., Davis, I. et Hamill, J. Kinetic asymmetry in female runners with and without retrospective tibial stress fractures. Journal of Biomechanics, vol. 39, pages 2792-2797, 2006

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *